lLES DERNIERES NOUVELLES DE LA PECHE SUR LA SUIR

Les dernières nouvelles de la pêche en irlande 2016.

Consulter  ici les NEWS précédentes: Février 2016, Mai 2016

BILAN DE LA SAISON TRUITE-SAUMON 2016 sur la SUIR


   L'hiver 2015 ayant été témoin de crues énormes pendant plusieurs semaines, ce n'est donc pas sans une certaine inquiétude que nous avons attaqué la saison truite-saumon 2016. Ce soucis légitime concernant le bien-être de la micro-faune et des alevins de truite et de saumon présents dans la rivière s'est heureusement avéré très rapidement injustifié. En effet, au fil des premières semaines du printemps irlandais, mes clients se rendirent vite compte que la Suir n'avait pas souffert outre mesure de ces sévères inondations. 

   Bien au contraire la saison truite a été exceptionnelle cette année. Non seulement, l'important cheptel truite de la suir n'a pas souffert mais on a noté à nouvel accroissement très sensible de la taille moyenne des prises effectuées. Ceci s'explique probablement en partie par l'augmentation continuelle des populations d'écrevisses européennes présentes dans la rivière et dont les grosses truites, les hérons et les loutres semblent être particulièrement friands!... Qualité et quantité sont donc à nouveau en hausse sur la Suir et les chiffres le prouvent:

Saison Truite:

    Truite Record de l'année: un mâle de 72cm pour 4,5 kg pris à la nymphe et de nombreux poissons dépassant les 60cm furent pris tout au long de la saison. Les niveaux d'eaux souvent bas pendant pratiquement toute la saison expliquent aisément que les grosses truites furent prises en mouche sèche plutôt très tôt le matin et bien souvent à la nuit tombante. La pêche étant autorisée 24h sur 24h en Irlande les lève-tôt et les couche-tard furent bien souvent récompensés de leur assiduité. Pendant les journées trop ensoleillées ou trop venteuses, la pêche "à la roulette" avec 3 nymphes s'avéra particulièrement efficace dans les courants et dans les zones ombragées. La pêche en nymphe à vue, difficile sur la Suir, donna de très bons résultats sur ses affluents. La pêche "en noyée" elle aussi a donné d'excellents résultats pour ceux qui avaient prévu d'emporter plusieurs types de soies (flottante, à pointe plongeante, intermédiaire, S2 ou même S4) indispensables pour présenter les artificielles au niveau où les truites se tiennent dans la rivière (encore merci à Jean-Louis Pelletier de m'avoir initié aux finesses de cette pêche…).

    La pêche en sèche fut particulièrement prolifique de la mi-mai à la fin juillet. Pendant cette période, les olives à ailes bleues (sub-imagos,imagos et spent), la fameuse BWO, les olives pâles, les simulies et plusieurs espèces de phryganes donnèrent les meilleurs résultats. La pêche au mois d'août fut plus modeste car la rivière était à son niveau le plus bas et les truites étaient devenues très méfiantes. En septembre, la pêche pendant la journée fut bonne lorsque le vent n'était pas trop fort, ce qui arrive souvent en Irlande à l'approche de l'équinoxe. Il est intéressant de noter que de fort belle truites (certaines de 50cm et +) furent capturés par plusieurs pêcheurs de saumons à la mouche… 

    Pour les pêcheurs aux leurres, cette année les petits rapalas furent à l'honneur (en particuliers les modèles imitation truitelles) mais de nombreux poissons furent aussi tentés par des Mepps et des ondulantes bien présentées. Comme à l'accoutumée, la pêche au toc a donné (ver seulement) d'excellents résultats pratiquement tout au long de la saison.

    Fidèles à leurs habitudes saines mes clients remirent à l'eau 95% de leurs captures ce qui explique aisément que mes parcours offrirent à nouveau le meilleur sport sur la rivière Suir cette année. 

Saison Saumon:

    Le manque de précipitations suffisamment importantes pour engendrer de petites crues entre mai et août a rendu la pêche du saumon à la mouche délicate pendant une bonne partie de la saison. Néanmoins, à chacune de ces légères montées d'eau périodiques un bon nombre de saumons décidèrent de commencer leur remontée dans la Suir. N'ayant qu'une trentaine de km pour atteindre la majorité de leurs affluents de reproduction, ils ont tendance à rester longtemps dans les pools de la basse-Suir en aval de la ville de Clonmel. C'est pourquoi, pour pouvoir réussir de mai à juillet au saumon sur la Suir, il est essentiel d'avoir accès à des parcours proches de la limite de la marée. J'ai la chance d'en gérer 2 totalisant 7km de rives et c'est là que l'essentiel des prises du début de saison furent effectuées par mes clients.

    Saumon Record de l'année: Une superbe femelle de 21 livres pris avec une ondulante Orkla en fin de crue. Le record mouche est un 20 livres pris avec une "Silver Stoat Tail". Moins de poissons entre 15 et 20 livres pris cette année, ceci est probablement dû au niveau très bas de la rivière pendant une grande partie de la saison. Les "Castillons" sont eux aussi montés plutôt tardivement (mi-juin) mais ils se sont montrés très "mordeurs" malgré les conditions de pêche loin d'être idéales. Mai a été le mois des "gros saumons" mais, curieusement cette année, bon nombre de mes clients subirent beaucoup plus de décrochages prématurés que d'habitude. Cette tendance (frustrante) continua d'ailleurs pendant une bonne partie de la saison. Personnellement, montant des petits émerillons (Pezon &michel Micro S) sur mes hameçons (voir photos sur mon site), j'ai beaucoup moins souffert de ce problème que quelques uns de mes amis pêcheurs.

   Plusieurs points extrêmement positifs sont très encourageants pour le futur de la pêche au saumon sur la Suir:

  • De nombreux tacons et smolts furent capturés et relâchés sans dommage pendant toute la saison par les pêcheurs de truite à la mouche. Ceci confirme l'excellent frai de ces salmonidés dans les affluents de la Suir pendant l'hiver 2015/2016
  • Le nombre de cormorans présents sur la rivière est en diminution notoire et celui des loutres est en sensible augmentation (leurs présences témoignant de la superbe qualité de l'eau de la Suir). Ces dernières se nourrissent désormais quasi exclusivement d'écrevisses européennes ce qui est définitivement une bonne nouvelle pour la population de truite et saumons juvéniles de la rivière qui constituaient jusqu'alors l'essentiel de leur alimentation.
  • 2016 a été témoin d'un plus grand nombre de prises de truites de mer que d'habitude sur mon parcours en aval de Kilsheelan (la plus grosse faisant 1,2 kg).  

    Conclusion: Sans avoir été une année mémorable, 2016 a néanmoins été satisfaisante pour la majorité de mes clients. Certains ont déjà réservé leur place pour 2017 et c'est bon signe! A l'heure ou j'écris ces lignes plusieurs vagues de gros reproducteurs (saumons) ont été observées à la passe à saumons de Clonmel et les gros reproducteurs truite sont déjà en couples sur les meilleures frayères dans les affluents de la Suir. En 4 mots "l'enfant se présente bien " donc pour la saison 2017 et les suivantes!

    Un dernier conseil: Si l'aventure Truite ou Saumon vous tente sur la Suir en 2017, contactez-moi rapidement par téléphone au 00 353 86 817 60 55 ou bien par courriel à: jeanlouptrautner@gmail.com car, comme chaque année, les places disponibles vont être limitées. 

    Sachez-aussi que 2017 marquera le trentième année d'existence de mon Organisation de Pêche Truite-Saumon sur la rivière Suir! Donc, comme il se doit…"Happy Birthday to me"!

Cordialement

Jean Loup Trautner   

 

 

 

 

ACCUEIL

 

COURRIEL